Erreur
  • Erreur de chargement du composant : com_k2store, 1
Menu
http://mairiedegoree.sn/modules/mod_image_show_gk4/cache/slidegk-is-433.jpglink
http://mairiedegoree.sn/modules/mod_image_show_gk4/cache/maisonsgk-is-433.jpglink

L'île se dote d’un comité de gestion et de sauvegarde

  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)
  • Publié dans Services
  • Lu 90887 fois

 Le comité de gestion et de sauvegarde de l’île de Gorée (CGSG), installé récemment, est chargé de veiller à la mise en œuvre du plan de gestion 2016-2021 de ce lieu de mémoire symbolique de la Traite négrière, à 3 Km au large de Dakar.

 
Le maire de Gorée, Me Augustin Senghor a signalé que cette installation officielle du comité de gestion et de sauvegarde de l’île de Gorée,
 « est une étape finale d’un processus commencé il y a deux ans en relation avec les populations », avant d’ajouter que « C’est un long processus participatif et inclusif » à laquelle a participé la population de Gorée, « sentinelle de la réalisation de ces travaux », de l'île mémoire de la Traite négrière, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978.

 

Il revient donc à cette instance composée de 19 personnes et présidée par le maire de Gorée, d’approuver « toutes les décisions portant autorisation de démolition, de réhabilitation, de rénovation et de construction, dans la limite des secteurs sauvegardés ».
 
Le comité de gestion et de sauvegarde de l’île de Gorée est assisté, dans sa mission, par un secrétariat permanent dont le rôle est de procéder à l’examen technique des projets de réhabilitation, restauration ou construction pour des avis motivés.
 
Si l’on en croit le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, 
« l’absence d’une structure de gestion fonctionnelle sera, désormais, un vieux souvenir », avec l’installation de ce comité dont la vice-présidence est assurée par le directeur du patrimoine culturel, Abdoul Aziz Guissé.
 
 il est à rappeler que le processus d’élaboration du plan de gestion de l’île de Gorée avait été lancé, « il y a de cela deux ans, précisément le 23 avril 2015 ».
 
« Dans une approche participative intégrale, les différentes parties prenantes, à savoir les populations de l’île, les autorités municipales et étatiques (ministère de la Culture et Direction du patrimoine culturel) et les partenaires ont travaillé sans relâche pour produire un plan de gestion », a indiqué M. Niang.
 
Ce plan est désormais appelé à devenir 
« le carnet de bord du comité pour la gestion autrement du site (de Gorée) au profit des communautés locales », a ajouté le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication.
 
Etaient notamment présents, la responsable du secteur de la culture au Bureau régional de l’UNESCO à Dakar (BREDA), Guiomar Alonso Cano, ainsi que l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Ikoma Yuki, partenaires des projets de réhabilitation sur l’île mémoire.

Dernière modification levendredi, 11 mai 2018 12:04

Laissez un commentaire

K2_COMMENT_FORM_NOTES

Retour en haut

Newsletter

A voir aussi...

Goree Diaspora Festival
gdf
Union Sportive Goreenne
usg

Login or Register